Le RAFT à l’honneur de la 2ème Edition de l’ODESS

Le Pr Cheick Oumar BAGAYOKO, Coordinateur du RAFT a eu l'honneur de prononcer le discours de clôture de la deuxième édition de l'Observatoire de la E-Santé dans les pays du Sud (ODESS) lors d'une conférence internationale, tenue le 03 juillet 2017 au siège de la Fondation Pierre Fabre à En Doyse (France).  

Cette conférence a été organisée par la Fondation Pierre Fabre en partenariat avec l'Agence Française de Développement, l'Agence Universitaire de la Francophonie, ainsi que la Fondation de l'Avenir.

 Au cours de cette journée diffusée en live-streaming sur Internet et suivie dans plusieurs campus numériques à travers le monde, des analyses d’experts internationaux ont croisé les témoignages des porteurs d’initiatives les plus pertinentes qui ont présenté leurs solutions. Une occasion unique de rencontrer les leaders de demain qui transforment déjà l’accès aux soins en Afrique et en Asie. Comme l’année dernière, les prix de l’Observatoire ont été remis aux réalisations les plus prometteuses parmi les projets référencés et documentés sur le site www.odess.io.

Cette année neuf projets de sept pays jugés les plus pertinents par le comité d’experts de l’ODESS ont reçu des prix à savoir :

Khushi Baby de l' Inde, Safe Delivery App de l'Ethiopie, Community Telehealth du Népal, HOPE du Sénégal, mMOM Thai Nguyen du Vietnam, Peek Vision de Botswana-Kenya, Karangué du Sénégal, MIRA Channel de l'Inde-Ouganda-Afghanistan, Amakomaya du Népal.

Depuis son lancement en juillet 2016, l'Observatoire De la E-Santé dans les pays du Sud a pour missions d’identifier, de documenter, de promouvoir, et d’aider à développer les initiatives e-santé qui améliorent l'accès aux soins et aux médicaments de qualité pour les populations les plus défavorisées dans les pays à ressources limitées. Il se positionne comme un référent et une passerelle pour le développement de la e-santé dans les pays du Sud.

La conférence compte de nombreuses institutions intervenantes : l'Agence Française de Développement, l'Organisation Mondiale de la Santé, l'ONG eHealth Africa, le Ministère de la Santé du Rwanda, le Centre National d'Appui à la lutte contre la Maladie de Bamako au Mali, de l'Agence des États-Unis pour le Développement International, ainsi que le Réseau en Afrique Francophone pour la Télémédecine.

De très nombreux projets dans des domaines d’applications divers ont déjà vu le jour. Mais la majorité d’entre eux sont des projets pilotes et le passage à l’échelle reste rare. Il y a un manque réel de visibilité des acteurs. Pour y remédier, une approche pertinente consiste donc à d’abord collecter et analyser les expériences réussies pour ensuite développer sur une plus grande échelle celles qui ont le plus de potentiel. D’où l’intérêt de créer un Observatoire de la e-santé dans les pays du Sud !

C'est dans ce cadre que le projet TELEDERMALI qui est la parfaite illustration de l’apport du numérique pour l’accès aux soins dirigé par le Pr Ousmane Faye avec l’appui financier de la fondation pierre Fabre et l'accompagnement technique de CERTES MALI à travers la plate-forme Bogou a fait l'objet d'une présentation au cours de cette conférence.

No comments yet.

Laisser un commentaire