La e-santé permet-elle de recruter et maintenir le personnel de santé dans les zones isolées ?

Telle était la question centrale du projet de recherche EQUI-ResHuS menée par le Centre d'Expertise et de Recherche en Télémédecine et E-Santé de REIMICOM, en collaboration avec l'Université de Genève, l'Université Laval, la Faculté de Médecine de Bamako et l'Institut des Sciences Humaines de Bamako dans 4 hôpitaux de district du Mali : Bankass, Djenné, Dioila et Kolokani. Financée au terme d'une compétition de subventions de recherche du Centre de Recherche pour le Développement International du Canada dans le cadre de l'Initiative de Recherche en Santé Mondiale, cette recherche menée de 2009 à 2013 a pu démontrer de façon éloquente que le renforcement des compétences et le soutien aux professionnels de la santé dans les zones isolées par le biais des Technologies de l'Information et de la Communication motivent ces derniers à aller dans ces zones mais aussi à y rester plus longtemps.
En effet les professionnels de la santé après avoir acquis des nouvelles compétences en échographie obstétricale et en cardiologie on été surtout séduit par les possibilités d'échanges multi-centres avec d'autres collègues, de formation continue à distance en restant en contact avec les formateurs et l'aide à la décision médicale grâce aux outils innovants et les avis des experts à distance. Tous ces facteurs selon eux leurs ont permis d'avoir plus confiance en eux dans les conditions d'exercice souvent difficiles mais aussi de renforcer la confiance entre eux et les usagers. Une augmentation de la fréquentation de ces centres a d'ailleurs été démontré dans la même étude.

Les conclusions de cette étude ont fait l'objet d'une publication scientifique dans BMC-Medical Informatics and Decision Making, pour accéder à l'article complet cliquez ici

 

 

Laisser un commentaire