Comment améliorer la participation des partenaires du RAFT ?

Page d’accueil Forums Réflexions stratégiques Comment améliorer la participation des partenaires du RAFT ?

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Articles
  • #3367
    Antoine Geissbuhler
    Admin bbPress

    Nous avons lancé il y a quelques mois un nouveau site du projet RAFT qui se veut plus informatif et interactif, notamment avec les équipes de coordination nationales et les hôpitaux participant aux activités du RAFT. Ce site s’intègre aussi dans un projet plus ambitieux de plateforme collaborative dans le domaine de la santé globale. Or, l’activité sur ce site par les équipes du RAFT reste minimale, et donc décevante.

    Comment peut-on s’assurer que ce site répond aux besoins du réseau? Comment le faire évoluer?

    #3404

    Bonjour
    Tout d’abord je commencerai par reconnaitre la faible communication au niveau central par rapport à l’utilisation de la nouvelle version du site. Je pense que nous allons remédier à cela assez rapidement
    Ensuite pour réponde à la question si le site repond aux besoins de notre communauté, je pense que ce site peut aider au moins dans les deux situations suivantes :
    1) Un forum de discussions par rapport aux difficultés techniques et ou organisationnelles rencontrées par les différentes équipes de coordination locales;
    2) Un espace d’informations et ou de veille pour toute la communauté RAFT par rapport aux activités des équipes locales qui ne sont pas forcement connues par tous, par exemple : l’existence et le développement en cours d’un système de gestion des centres de santé communautaires et des Hôpitaux au Mali; les développements actuels du « Mobile Health » et les intentions d’utilisation de ces outils par d’autres pays u RAFT.
    S’agissant de la question sur l’évolution du site, à mon avis celle-ci dépendra fortement des premières leçons apprises au cours de l’utilisation à moyen terme.

    Le débat est donc ouvert !!!

    #3405
    Simon SANOU
    Participant

    Bonjour Tous,
    J’adhère aux proposition du Dr COB.
    1. Personnellement j’ai découvert inopinément le nouveau site en voulant préparer des slides pour faire la promotion du RAFT et de ces outils « alors je tape raft.hcuge.ch et je tombe sur la nouvelle mouture du site. Je pense qu’il a manqué un peu de communication autour de ce site et des objectifs.
    Par ailleurs j’ai eu du mal à m’y inscrire et m’étais découragé car au bout de trois tentatives infructueuses (avec les conditions de connexion à Ouagadougou). Mon formulaire ne passais pas surtout à cause du format du Numéro de téléphone. Je me dis que tout autre professionnel de santé (sans être un coordinateur) se découragerai.
    2. Le peu de recours aux outils du RAFT chez nous s’explique surtout pour la difficulté d’accès à internet au lieu de travail surtout dans nos structures sanitaires où le besoin se fait sentir. Depuis la rencontre de N’Krindjabou j’ai identifié des points focaux de télésanté dans les structures devant bénéficié de connexion satellitaire, cependant ce n’est que ce mois de juin que ces antennes ont été effectivement installées. Pire dans les tractation finalement le département de souveraineté financière a opté pour des antennes dont le débit montant maximum est de 200kbs (Terminal MDM2200 1.2m/0.8w) ne supportant que deux à trois poste connecté dans des centres hospitaliers régionaux, écartant nos centre médicaux (CMA) où le vrai besoin en soutien existe.
    Je prévoie une sortie d’échanges et d’initiation aux outils du RAFT dans les centres concernés avec une inscription des professionnels sur les plate-formes cependant le problème d’accessibilité individuelle persistera.
    3. Par ailleurs il faut reconnaître parfois que le travail pour les Coordinateurs n’est pas souvent aisé du fait de l’indisponibilité des points focaux qui doivent approuver tout ce qui se fait ou toute initiative. L’approche personnelle (qui est parfois meilleure du moins dans mon cas) pour la contribution des professionnels dans les activités est souvent mise à mal. Certains partenaires qui accompagnent les activités pays sont contraints de se retirer du fait de l’indisponibilité et du peu d’engagement dans les activités.
    Exemple : SANOFI qui finançait la connexion de YALGADO se retire pour insuffisance de résultats (raisons évoquées ci-dessus). Du coup je jongle avec une connexion instable de l’administration ou d’une clé de connexion et parfois la connexion à domicile de l’orateur…

    4- le 2ème point de COB : « Un espace d’informations et ou de veille pour toute la communauté RAFT par rapport aux activités des équipes locales qui ne sont pas forcement connues par tous, par exemple : l’existence et le développement en cours d’un système de gestion des centres de santé communautaires et des Hôpitaux au Mali; les développements actuels du « Mobile Health » et les intentions d’utilisation de ces outils par d’autres pays du RAFT. » me paraît si important car beaucoup d’initiatives sont en cours dans ce sens au Burkina mais qui risquent d’être du saupoudrage car il n’y a pas de partage d’expérience ni de mise à profit des expériences et de la compétence des autres pays.
    5- Il faudrait que des mesures incitatives soient mise en place pour encourager les professionnels qui participeront aux activités du RAFT. Pour ce faire je propose que la coordination du RAFT indépendamment des pays institue une attestation ou certificat ou… pour récompenser les acteurs. ET qu’un document officiel du RAFT ou une publication le souligne.
    Dans cette dynamique le Prof ne pourrait-il pas mettre en place une attestation électronique qui sera automatique disponible après les cours des orateurs? certains mettent tellement de temps pour avoir leur document et rechignent souvent à continuer dans l’aventure.
    6- L’évolution dépendra à mon sens du retour de l’utilisation de l’existant.

    #3406
    Roger Hountondji
    Participant

    Bonjour,
    Merci Pr Antoine pour ces questions de réflexion estivale sur ce site.
    Il faut dire que c’est avec ces questions que nous commençons à découvrir et à comprendre les différents usages qu’on peut faire de ce site. Un manque d’information sur les usages possibles du site est une des causes de cette situation.

    #3408

    Merci à Sanou et Roger pour vos avis !
    Cher Sanou, juste quelques questions:
    Pour les attestations parle tu de celles délivrées aux orateurs ou aux participants? en effet s’il s’agit des orateurs, il suffit juste maintenant de me faire un mail les attestations seront disponibles en moins en 24H. C’est le Dr Diakiridia Traoré de l’équipe Malienne qui est chargé de cela. Il a déjà un exemplaire signé par Antoine et après il faudra le cosigner par le point focal sur place. Ou pense-tu qu’il faut enlever la signature des points focaux?
    Oui c’est peut être possible d’imaginer un système automatique aussi qui à mon avis aura un risque qu’on ne sait pas après qui s’attribue les attestations.
    Sur le point de partages des expériences TIC et intentions d’utilisation des outils ?
    Pense tu que nous pouvons demander que chaque coordinateur nous dit les projets d’utilisation TIC de son pays actuellement ou du moins les intentions. Nous gagnerons à mutualiser les efforts et à éviter les charlatans tout en baissant aussi les coûts. Un service offert par l’équipe du Burkina au Mali, j’en suis sûre couterait très moins cher qu’un service offert par autres.
    Vos avis sont attendus aussi sur les MOOC
    le débat continue

    #3413
    Simon SANOU
    Participant

    Bonjour Cob
    Ok pour cette information, on pourra toujours courir pour la signature
    Suis parfaitement partant pour le partage d’expérience et d’expertise.
    Je vous tiendrai au courant des évolution chez nous aussi
    Malheureusement beaucoup d’interventions ont été comme tu le dis du fait des charlatans (dossier patient, système de gestion RH,…)
    Présentement nous voulons mettre en place une notification par SMS des décès maternels et des produits de la santé de la reproduction.
    Je pensais à FrontlineSMS et DHIS2 j’essaierai de plaider pour une expertise du Mali.

    #3414

    C’est bien noté Sanou.
    Merci d’inciter si jamais d’autres membres du RAFT à nous donner leurs avis sur ces questions principales.

    Merci

    #3415
    Figuim Bello
    Participant

    Bonjour chers membres du RAFT

    Tous d’abord je tient à remercier sincèrement le Pr Antoine pour cette plate forme de discussion.
    Nous avons également découvert le nouveau site du raft sans aucune information.
    je pense que pour améliorer la participation au raft, une des solutions pourrait passer par la création de pôles spécialisés oû les acteurs d’un meme domaine peuvent échanger dans le domaine de la formation. En outre, l’établissement d’un cahier de charge précis pour les coordinateurs techniques avec compte rendu périodique pourrait stimuler les performances individuelles.

    Merci et nous continuons la reflexion

    #3416
    Simon SANOU
    Participant

    Par ailleurs on peut également délivré des attestation de formation continue pour ceux qui suivent les e-cours

    #3417

    Chers collègues,
    j’adhère complètement aux remarque du Dr Bagayoko sur le fait qu’il devait y avoir plus de communications sur l’utilisation du Forum du site d’autant plus que le Groupe RAFT_Forum sur yahoo_group existait déjà depuis fort longtemps et les coordinateurs avaient l’habitude de l’utiliser.
    Ce site du RAFT, grâce à cette partie interactive, pourrait certainement englober toutes ces activités et faciliter le partage d’expériences en interne.
    J’allais justement poser une question sur ce site au sujet du 2ème point qu’a évoqué COB, car l’évolutivité des technologies m-santé et leur connectivité avec les objets connectés pourraient apporter une rénovation de l’approche pédagogique pour la FMC en Afrique.
    Sur ce point, si je cite par exemple pour la transmission des films en per-opératoire destinés spécialement aux cours pour spécialistes (JINOU) voir si ceci correspond aux besoin de nos cibles en afrique car ils le sont pour Madagascar. A titre d’exemple, google glass pourrait répondre à ceci. Mais en mettant en ligne un contenu beaucoup plus médical (vidéo de coronographie interventionnelle ou O.C par exemple) avec des questions/réponses vraiment spécialisées, serait-il possible dans ce cas de verrouiller l’accès à Jinou?
    Merci de vos suggestions
    Cordialement
    Herizo (membre de l’équipe du RAFT Madagascar)

    #3418

    Bonjour
    Merci Zo pour ces réflexions. Nous allons discuter les questions techniques que tu pose et te donner une suite.
    Je vous invite aussi à donner vos avis sur les MOOC

    Merci

    #3429
    AHOSSI JEAN BAPTICE
    Participant

    Bonjour Chers collègues du RAFT,
    Avec plus d’informations et de formations sur l’utilisation du site, nous pourrons améliorer la participations des uns et des autres.
    Merci

    #3433
    Georges Bediang
    Participant

    Bonjour à tous.
    Comme propositions, suites aux discussions initiales et à certaines préoccupations:
    – S’agissant de l’information/formation sur le site web, prévoir une séance d’information/formation sur le nouveau site web lors du prochain atelier et si possible éditer quelques flyers pour la communication.
    – S’agissant des e-cours, les e-cours du RAFT Jinou sont ceux qui ont la plus faible audience et avec beaucoup d’annulations, ce qui traduit une intérêt assez faible .
    Une proposition pour améliorer est d’impliquer davantage les départements de spécialité dans les différentes universités aussi bien pour la réception et que l’émission des cours.
    – Les e-cours de la formation continue nécessitent eux-aussi une certaine dynamisation? Pouvons-nous envisager d’associer certains coordinateurs médicaux au comité pédagogique, de faire avec eux et les points focaux un travail de fond pour identifier les secteurs/spécialités qui ne sont pas encore suffisamment couverts
    – S’agissant de l’utilisation de la plateforme Bogou avec quelques années de recul, le modèle d’un domaine/spécialité (RAFT dermato, RAFT chirurgie, etc.) pour tous les pays membres du RAFT semble ne pas être vraiment validé par les membres du RAFT.
    Il me semble (c’est juste un avis) qu’elle fonctionne mieux dans une organisation par pays où les acteurs concernés se connaissent bien et appartiennent à une même aire geographique et très souvent associé à un projet concret, et si possible associé au déploiement d’un outil diagnostic (US, ECG, Ophtalmoscope, Miscroscope, etc.). Par contre cela nécessite de définir le besoin avec les différents acteurs de la périphérie dès le départ et en exploitant certaines opportunités locales (présence des personnes motivées et ayant un intérêt pour la télémédecine). C’est la démarche que nous effectuons actuellement au Cameroun, ce qui nous a permis d’ouvrir 2 sites de télé-expertises qui utilisent régulièrement Bogou. D’autres sont en vue.
    – S’agissant de MOOCS, leur utilité se fait croissante dans le milieu universitaire en occident. Par contre, je pense qu’il serait tout de même nécessaire qu’une bonne analyse du besoin soit faite dans nos pays (RAFT) avec les membres du RAFT et surtout recueillir l’avis des points focaux responsables universitaires pour avoir une idée du positionnement des universités de nos pays par rapport aux MOOCS.
    Voilà quelques réflexions à chaud.
    Georges Bediang

    #3446
    Antoine Geissbuhler
    Admin bbPress

    Merci à tous pour ces premières réflexions constructives.

    En effet, nous n’avons pas beaucoup fait d’explications pour l’utilisation du nouveau site, mais bon, qui a jamais lu le mode d’emploi de facebook… il me semble que les fonctions principales: programme des cours, nouvelles, carte des sites, est suffisamment explicite.

    Par contre, j’aimerais que ce site soit beaucoup plus participatif, d’une part pour s’assurer que les informations qui y sont présentées sont validées (nous n’avons pas encore reçu de demandes de modifications concernant les sites et équipes de coordination des différents pays, donc soit tout est juste, soit personne ne regarde les informations avec suffisamment d’attention).

    Je suis content de voir que ce forum commence à être utilisé. Il me semble utile que les diverses discussions concernant le RAFT se fassent de manière plus coordonnées, plutôt que par des listes de distribution par courriel. Il faut donc encourager les coordinateurs et autres participants du RAFT à s’inscrire sur cette plateforme.

    Bien cordialement,
    Antoine

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.