Pertinence des signes cliniques et para cliniques pour le diagnostic des grossesses extra utérines

Date et heure:

17/02/2011
09:00 - 10:00


Lieu:

RAFT-Madagascar


Description:
Enseignant : Dr. Randriambololona Domoina (Madagascar)

Résumé:

Objectif: La grossesse extra-utérine est une pathologie grave dont la fréquence est en augmentation constante à cause de l'expansion des infections sexuellement transmises. Le diagnostic et le traitement doivent être rapides. L'objectif principal de cette étude est d'évaluer la pertinence des signes cliniques et paracliniques pour le diagnostic de grossesse extra-utérine.
Patientes et méthodes: C'est une étude rétrospective descriptive et analytique concernant toutes les patientes opérées pour grossesse extra-utérine dans le service de Gynécologie Obstétrique de Befelatanana durant l'année 2009. Le traitement des grossesses extra-utérines dans ce service est uniquement chirurgical et par laparotomie.
Résultats: Nous avions enregistré 226 cas réalisant une fréquence des grossesses extra-utérines de 2,73% par rapport au nombre d'accouchements et de 8,16% par rapport au nombre d'interventions chirurgicales. Cette pathologie touchait essentiellement les patientes dans la tranche d'âge de 25 à 29 ans (28,76%), les paucipares (34,51%) et les patientes ayant un antécédent d'interruption volontaire de la grossesse (38,05%). Les principaux signes cliniques contributifs au diagnostic étaient la douleur pelvienne (94,2%), l'aménorrhée (80,1%) et la métrorragie (61,1%). La douleur pelvienne était retrouvée à la palpation abdominale dans 86,3% des cas et un cri du Douglas au toucher vaginal était noté chez 61,5% des patientes. Le test urinaire de grossesse était positif chez 74,34% des patientes et l'échographie pelvienne retrouvait des images en faveur du diagnostic dans 90,27% des cas. Toutes les grossesses extra-utérines diagnostiquées dans ce service étaient traitées chirurgicalement. Un décès était enregistré au cours de cette année donnant un taux de mortalité de 0,44%.
Conclusion: La prévention des avortements provoqués est primordiale afin de réduire les risques de grossesse extra-utérine. L'information et l'éducation de la population, la formation continue du personnel sanitaire pour faire un diagnostic rapide et le renforcement de l'infrastructure des centres de santé effectuant le traitement sont indispensables pour améliorer le pronostic de cette maladie.

Mots clés: Chirurgie; Clinique; Diagnostic; Grossesse extra-utérine; Para clinique


Catégories:

CISP2