Difficulté de la prise en charge des infections ostéo-articulaires à Madagascar

Date et heure:

12/03/2009
09:00 - 10:00


Lieu:

RAFT-Madagascar


Description:
Enseignant : Dr Stéphane RALANDISON (Madagascar)

Résumé:
Le diagnostic d’une infection ostéo- articulaire repose notamment sur l’identification du microorganisme par ponction articulaire ou la biopsie osseuse. L’hémoculture et le prélèvement au niveau d’une porte d’entrée éventuelle constituent des arguments bactériologiques indirects. Ces étapes peuvent être difficiles en absence de plateaux techniques performants et accessibles à la population: de la technique de prélèvement aux examens bactériologiques (examen direct et culture, hémocultures et antibiogramme).
A Madagascar et comme dans d’autres pays émergents, ces moyens d’investigations bactériologiques sont très limités. De plus, le faible pouvoir d’achat de la population oblige à la prescription d’antibiotiques les plus accessibles. La prise en charge des patients doit ainsi s’adapter aux situations réelles d’exercice des médecins, tout en se basant sur les recommandations internationales qui sont bien codifiées, tant sur le plan diagnostique que thérapeutique. Nous avons réalisé une mini- série visant à modéliser une stratégie de prise en charge des infections ostéo- articulaires chez l’adulte, en tenant compte des difficultés d’isolement des germes et de la disponibilité des antibiotiques dans les pays émergents. Au terme de cette étude, nous conseillons l’association ceftriaxone/ ciprofloxacine IV, relayée par oxacilline/ ciprofloxacine peros en absence de facteurs de risques particuliers pour une infection spécifique.


Catégories: