Le RAFT au sommet

Une excursion dans le massif du Mont-Blanc, toit de l'Europe, a permis a certains membres du RAFT de prendre de l'altitude et d'aller tutoyer les hauts sommets enneigés des Alpes. Une bonne manière de reconsidérer la taille de l'homme dans la nature, mais aussi son ingéniosité et sa détermination à construire un monde meilleur.

Assemblée des points focaux et des partenaires du RAFT


En marge du Geneva Health Forum, les points focaux du RAFT et plusieurs partenaires se sont réunis pour faire le point sur l'avancement des différents projets du RAFT et identifier des pistes pour améliorer et étendre les services fournis.

Cet atelier a été soutenu par Sanofi-Aventis et l'UNFM, nos partenaires, notamment pour le projet e-diabète. A cette occasion, une vidéo professionnelle a été réalisée pour présenter le projet, donnant ainsi la parole à plusieurs pays y participant.

Malgré le nuage de cendres volcaniques qui a entravé le trafic aérien, la plupart des pays partenaires ont pu être représentés, et notamment le Mali, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Sénégal et Madagascar.
Connecté par Internet, le Professeur Fethi Ladeb, retenu à Tunis, a partagé ses expériences concernant la télé-radiologie.
Les autres projets présentés incluent: le projet VIPS en Afrique (Dr Georges Bédiang et Dr Marc-André Raetzo), le projet CT for Africa (Prof. Robert Sigal), le programme de formation post-graduée (Prof. Vincent Djientcheu), le projet EQUI-ResHus (Dr Cheikh-Oumar Bagayoko), la télé-dermatologie (Dr Marc Pechère et Prof. Rabenja Rapelanoro).
Enfin, une nouvelle plateforme collaborative mise en oeuvre dans le cadre du Geneva Health Forum, et potentiellement intéressante pour le RAFT a été présentée par le Dr Didier Wernli: http://genevahealthforum.net

Inauguration officielle du projet Equi-Reshus


C'est en grande pompe que le projet Equi-Reshus a été officiellement lancé, lors d'une cérémonie présidée par Mme le Ministre de l'Education Supérieure et de la Recherche, en présence de Mme le Ministre de la Communication et des TIC, Mme la Conseillère Spéciale en Santé du Président de la République, et de Mme la Directrice de l'OMS au Mali. Dirigé par le Dr Cheick Oumar Bagayoko ce projet ambitieux, financé par le CRDI (Centre de recherches pour le développement international du Canada) permettra de faire comprendre comment les TIC peuvent faciliter la répartition équitable des ressources humaines en santé. Le projet s’est fixé des objectifs spécifiques de recherche : évaluer le rôle des TIC dans la formation médicale, motiver les professionnels de la santé sur trois sites pilotes à l’intérieur du pays, expérimenter la délégation des tâches dans les domaines de l’imagerie médicale (échographie obstétricale) et de la cardiologie, mettre en place une grille d’évaluation des connaissances pour l’expérimentation à large échelle des outils de télémédecine à partir des résultats de recherche sur les sites pilotes. Equi-Reshus va également tester le rôle d’un simulateur informatique dans le raisonnement clinique, la prise de décision médicale et la formation pédagogique en médecine. Il évaluera l’impact de la téléconsultation médicale sur la prise en charge du patient en situation d’isolement. Il s’agira aussi de stimuler et de développer les capacités de recherche dans le domaine de la e-santé à travers des thèses de fin d’études médicale et de renforcer les activités de recherche déjà en cours au niveau du Centre d’expertise et de recherche en télémédecine et E-santé (CERTES), du Réseau informatique malien d’information et de communication médicale (REIMICOM) et du Réseau en Afrique francophone pour la télémédecine (RAFT).


Pour en savoir plus, un article dans L'Essor, quotidien malien: http://www.essor.ml/societe/article/telemedecine-avantage-a-l-hopital