Une nouvelle collaboration avec l’HEGP

Les Hôpitaux Universitaires de Genève, qui hébergent la direction administrative du RAFT, et l'Hôpital Européen Georges Pompidou, de l'AP-HP (France), ont décidé d'étendre leurs projets de coopération au domaine du télé-enseignement médical. En particulier, il s'agira de mettre en commun des moyens didactiques et des accès techniques aux réseaux respectifs, le réseau HOPES de la Dre Line Kleinebreil, actif notamment au Burkina-Faso et au Mali, et le réseau RAFT.

Tel le baobab de Majunga…

majungaUne base solide, les branches tournées vers le ciel...
C'est le symbole de ce magnifique baobab, et c'est également le sentiment qui prédomine lorsque l'on fait la connaissance de l'équipe en charge de la télémédecine à Madagascar, dirigée par le Professeur Rabenja Rapelanoro et le Dr Herizo Andriambololoniaina: des travaux de pionniers, une base hospitalo-universitaire solide, et des projets visionnaires.
Les deuxièmes journées de l'informatique médicale et de la télémédecine, qui ont eu lieu à Antananarivo le 14 octobre ont permis de faire le point sur ces projets et de planifier leur développement, en collaboration avec le RAFT.

Le RAFT traverse l’Océan Atlantique

Dans le contexte de la visite d'une délégation du ministère malien de la santé au Canada, Suzanne Robichaud, directrice du service de Télésanté de la Régie régionale de la santé Beauséjour, à Moncton, dans le Nouveau-Brunswick, a proposé de rejoindre le RAFT. Au vu de l'importante expérience canadienne dans le domaine de la télésanté et des liens qui se tissent avec les collaborateurs maliens du réseau et notamment le Dr Ousmane Ly, cette proposition a été acceptée avec enthousiasme. Elle a été officialisée par visioconférence lors d'une chaleureuse discussion, le 6 octobre 2005.

Bienvenue donc à un nouveau partenaire dans le RAFT!

Atelier de Ouagadougou: le RAFT se concrétise au Burkina Faso


L'atelier du RAFT a réuni près de 50 participants à Ouagadougou sous le haut patronage du Ministère de la Santé. La dynamique équipe du Professeur Alphonse Sawadogo, initiateur de cette démarche au Burkina Faso, a fait travailler médecins, directeurs d'hôpitaux et informaticiens à l'élaboration d'un plan d'action pour le développement de la télémédecine au Burkina Faso. Ces travaux, effectués avec enthousiasme et bonne humeur, laissent présager d'un essor rapide de ces outils pour l'amélioration de la qualité et de l'efficacité du système de santé burkinabé, en renforçant la formation continue des professionnels, et en proposant des outils de téléconsultation. Un portail-santé du Burkina devrait également voir le jour prochainement.